Premier image d’un trou noir

Au centre de Messier 87, une gigantesque galaxie située dans le groupe de galaxies de la Vierge, se trouve un trou noir super massif. Surnommé M87, cette région de l’espace-temps est située à plus de 55 millions d’années-lumière de la Terre. On estime qu’elle son noyau (ou Event Horizon) absorbe de lumière 6,5 milliards de fois la masse du soleil.

Pour la première fois, comme indiqué ci-dessous, nous avons l’évidence sous forme d’une « image » qui démonte l’existence de ce monstre céleste.

Première image d'un Trou Noir

« C’est une journée énorme en astrophysique », a déclaré France Córdova, directrice de la fondation de la science nationale des États-Unis (NSF). « Les trous noirs suscitent l’imagination depuis des décennies. Ils ont des propriétés exotiques et nous sont mystérieux », a-t-elle continué. « Pourtant, avec plus d’observations comme celle-ci, ils livrent leurs secrets pour illuminer l’inconnu, pour révéler la majesté subtile et complexe de notre univers».

L’astronome Tim Muxlow de l’Université de Manchester a déclaré en 2017 au The Guardian que l’image capturée n’est pas précisément une photo directe d’un trou noir, mais bien une image de son ombre.

Event Horizon Telescope

Le trou noir a été capturé en avril 2017 au cours de 5 jours, en utilisant 8 télescopes surnommé Event Horizon Telescope (EHT). Les Trous Noirs sont des points dans l’espace qui sont si denses qu’ils créent des puits de gravité profonds. Au-delà d’une certaine région, pas même la lumière ne peut échapper au puissant remorqueur de la gravité d’un trou noir. « C’est le point de non-retour », déclare Feryal Özel, professeur de l’Université de l’Arizona et membre de la collaboration EHT. Dans l’image, l’Event Horizon se manifeste par « une soudaine absence de lumière », dit-elle.

L’image ressemble à ce que de nombreux physiciens théoriciens et cinéastes d’Hollywood ont imaginé, selon le Dr Ziri Yousni de l’University College London, membre de l’équipe EHT. « Il est remarquable que l’image que nous voyons soit très similaire à nos calculs théoriques. Il semble qu’Einstein ait raison encore une fois. »

Vous aimerez aussi...